Quand quelqu’un de vos proche vient de décéder, en plus de la douleur et le désarroi apporté par la perte d’un être cher, les familles doivent réagir pour préparer les obsèques, faire annoncer la triste nouvelle à la famille élargie et à l’entourage, s’occuper des aspects financiers, faire des choix… Si le défunt a donné des instructions concernant ses funérailles, ses proches doivent les respecter. Si au contraire, il n’y a aucune consigne à l’avance, ils doivent faire le choix sur le déroulement de la cérémonie des funérailles. Qu’il s’agisse d’inhumation ou de crémation, certaines règles doivent être suivies. Comment donc préparer cette épreuve douloureuse?

Que faire dans les 24 heures à 48 heures après le décès ?

Après le décès de quelqu’un, la première formalité à réaliser est la création d’un certificat médical de décès. Pour obtenir ce certificat, il faut contacter un médecin et faire examiner le défunt. Cette démarche n’est pas nécessaire si la personne est morte dans un hôpital, clinique ou dans une maison de retraite, car un médecin de l’établissement s’en charge. Le certificat obtenu servira à faire la déclaration de décès chez la mairie qui pourra ensuite formuler un acte de décès. Pour information, toutes les déclarations de décès doivent se faire dans les 24 heures. Si le décès survient dans une clinique, à l’hôpital ou dans une maison de retraite, la dépouille peut être transportée gratuitement dans la chambre mortuaire de l’établissement pendant trois jours maximum. S’il a eu lieu au domicile, le corps du défunt peut y demeurer ou être placé en chambre funéraire jusqu’aux obsèques, mais ce séjour sera payant. Vous aurez au moins 24 heures et 6 jours ouvrables au plus pour organiser des obsèques. C’est aussi dans les 24 heures après le décès qu’il faut placer le corps reçu des soins de conservation dans un cercueil avant la crémation ou l’inhumation. En attendant la cérémonie, celui-ci peut être laissé ouvert ou fermé.  

Comment organiser les funérailles ?

L’organisation des funérailles se repose essentiellement  sur le respect des volontés du défunt.Il peut ainsi indiquer s’il veut une crémation, une inhumation ou le caractère religieux ou non de ses funérailles par exemple. Si ces directives ne sont pas respectées, vous risquerez des sanctions pénales de 7500 euros d’amende jusqu’à 6 mois d’emprisonnement.S’il n’y a aucun document écrit concernant la façon dont il souhaitera organiser des obsèques, c’est à ses proches de prendre la décision ou interpréter ces volontés. Avant le départ du défunt, les funérailles sont accompagnées presque toujours par une cérémonie. Celles-ci peuvent être religieuses ou civiles, partagées avec plusieurs personnes ou à contrario plus intimes, en fonction de vos critères personnels. Pour personnaliser la cérémonie, vous pouvez choisir des poèmes ou des textes, chants et musiques ainsi que d’autres gestes d’hommages. Un certain nombre d’éléments peuvent y intégrer également: compositions florales, diaporamas avec photos, livre d’or et autres objets du souvenir. Après avoir fixé les lieux et dates de cérémonie, il est temps d’informer le décès à son entourage. Pour ce faire, vous pouvez expédier de faire à part de décès par courrier ou aux familles lointaines, ou publier un avis de décès dans le journal.

Comment choisir une entreprise de pompes funèbres ?

Pour organiser des obsèques, il est possible de recourir à une entreprise de pompes funèbres. Si le défunt n’avait pas signé en avance un contrat de prévoyance avec un opérateur précis, ses proches peuvent choisir celui qu’elles conviennent. Pourtant, il faut faire le bon choix malgré la difficulté émotionnelle. Prenez le temps et comparez les offres. Vous pouvez utiliser le tarificateur en ligne pour évaluer les devis des obsèques. Demandez donc plusieurs devis auprès de différentes pompes funèbres de votre département ou de votre commune. Avant de les contacter, vous devez avoir une idée concernant les prestations envisagées. Pour la plupart, les formalités vont être effectuées entre le décès et les obsèques sont en charge des pompes funèbres. Une fois que vous trouvez les pompes funèbres adéquates, vous pouvez apporter tous les documents nécessaires dès le premier rendez-vous, afin de gagner du temps.  

Comment financer le frais d’obsèques ?

N’importe qui peut assumer la responsabilité d’organiser des obsèques et financer les frais. Ce service représente souvent une dépense importante qui est toujours à la charge de la famille du défunt. Pourtant, celle-ci peut profiter d’aides de la mutuelle du défunt, de la sécurité sociale, de sa compagnie d’assurance s’il avait souscrit à un contrat d’assurance  vie ou de sa banque s’il prévoyait à une assurance décès. En l’absence d’un tel contrat, les frais liés aux funérailles peuvent aussi être prélevés sur le compte-chèques et épargne de la personne disparue ou sur la succession. Enfin, si le défunt et sa famille ne possèdent aucune ressource, les mairies peuvent tenir la place des proches en prenant en charge les obsèques. Actuellement, il existe une nouvelle pratique. Il s’agit de la collecte en ligne permettant à l’entourage de contribuer aux dépenses de manière volontaire.